Le ministère des Finances envisage de favoriser le développement des prêts islamiques en France

Le ministère des Finances envisage de favoriser le développement des prêts islamiques en France

La ministre des Finances, Christine Lagarde, pourrait évoquer, à l'occasion des rencontres financières de Paris Europlace qui se déroulent le 3 juillet 2008, un projet visant à favoriser le développement des prêts islamiques en France. Ces prêts, qui répondent aux principes de la charia et sont appelés "sukuks", prohibent l'usure et n'autorisent pas, notamment, les investissements dans certains secteurs tels l'alcool ou les jeux. Ainsi, Bercy pourrait autoriser (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.