CEDH : la relation entre le fils d'un juge et un cabinet d'avocats est susceptible de porter atteinte à l'impartialité objective du juge

CEDH : la relation entre le fils d'un juge et un cabinet d'avocats est susceptible de porter atteinte à l'impartialité objective du juge

Le lien de parenté entre un juge et un membre du cabinet d'avocats représentant une partie à la procédure peut justifier l'impartialité du juge.

En mai 2006, un député chypriote a participé à une émission de radio dans laquelle il a formulé plusieurs commentaires au sujet d'un autre homme politique. Ce dernier l'a assigné en diffamation.En appel, un collège de trois juges de la Cour suprême a estimé que les propos prononcés étaient effectivement diffamatoires.Le député chypriote en question a appris par la suite que le fils du président de la formation collégiale de la Cour suprême travaillait (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.